Multi-activités un choix ?

Plus jeune, quand je vivais au Burkina-Faso, j’ai eu des conversations engagées avec mon entourage sur l’économie informelle.

Vous savez cette économie « parallèle », non déclarée à l’état, et donc non fiscalisée.
J’ai toujours vu les femmes africaines de mon entourage exercer moult activités (vente devant la maison de leurs productions culinaires ou agricoles, tressages des cheveux des autres femmes du quartier…). Dans d’autres milieux, l’importation et revente de produits alors que ces personnes avaient des postes salariés par ailleurs.

De ce fait, le concept même d’activité unique, quand j’y réfléchis, n’est pas dans mon ADN. Et quand on connait l’impact de l’épigénétique je pense que mon environnement m’a, d’une certaine, manière façonnée.

 

A force de vouloir entrer dans un moule qui n’était pas adapté pour moi, qui ne respectait pas mon écologie personnelle, j’ai perdu beaucoup de temps !

Soyons vigilant aux modèles que les autres veulent calquer sur nous ou ceux dans lesquels nous voulons entrer. Ecoutez votre coeur  ! Sentez-vous alignés avec vos choix, créez votre propre écosystème.

Face aux injonctions fortes de la société, maintenir son cap est parfois compliqué. Alors, entourez vous des bonnes personnes ressources pour vous : non jugeantes, exemplaires, soutenantes et mettez de côté celles qui vont vous plomber le moral.
Cela est valable pour :
-les indépendants, les managers entourés de « Y a qu’ a ! », « Faut qu’on ! »,
-les dirigeants et créateurs d’entreprise, à qui d’autres vont essayer de coller leurs propres représentations : »En tant que chef tu devrais… ».

Personnellement, je me nourris d’informations et m’inspire de personnes qui me permettent de grandir ;-), de sortir de ma zone de confort.
Je suis également, en tant que coach, supervisée. J’ai également des mentors et un coach pour m’accompagner. Mes associées au sein de FACIL’T sont également des personnes ressources.
J’anime et je fais partie du « Mastermind – Le Cercle Vertueux » qui est un lieu ressource pour mes activités.
Et puis mes clients sont des indépendants, managers, entreprises, collectivités. Autant de situations et d’occasions de partager, de permettre des changements de point de vue qui changent tout. Autant d’occasions de faire la part  qui me nourrit et nourrit également les autres !

Les personnes qui font partie de mon écosystème proche sont bienveillantes et aidantes. Les autres, je ne leur parle pas de mes projets !

Je suis une femme racisée et j’ai l’ambition de continuer à réussir  ma vie ! Je m’applique à créer les conditions de cette réussite.

Et vous, comment faites vous attention à votre écosystème ?

Vous aimez cet article ?

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkdin
Partager sur Pinterest

Laisser un commentaire

ADDRESSE

2, rue rouget de l'isle
63000 Clermont-Ferrand

Copyright © 2021 Carine Yaméogo | Conditions d’utilisationsCGVMentions légalePolitique de confidentialité

Retour haut de page